La Colline aux Coquelicots une merveille poétique

Date de sortie 11 janvier 2012 (1h 32min)
De Goro Miyazaki
Avec Masami Nagasawa, Junichi Okada, Keiko Takeshita plus
Genres Animation, Drame, Famille
Nationalité Japonais
Umi est une jeune lycéenne qui vit dans une vieille bâtisse perchée au sommet d’une colline surplombant le port de Yokohama. Chaque matin, depuis que son père a disparu en mer, elle hisse face à la baie deux pavillons, comme un message lancé à l’horizon. Au lycée, quelqu’un a même écrit un article sur cet émouvant signal dans le journal du campus. C’est peut-être l’intrépide Shun, le séduisant jeune homme qu’Umi n’a pas manqué de remarquer…

Attirés l’un par l’autre, les deux jeunes gens vont partager de plus en plus d’activités, de la sauvegarde du vieux foyer jusqu’à la rédaction du journal. Pourtant, leur relation va prendre un tour inattendu avec la découverte d’un secret qui entoure leur naissance et semble les lier…

Dans un Japon des années 60, entre tradition et modernité, à l’aube d’une nouvelle ère, Umi et Shun vont se découvrir et partager une émouvante histoire d’amitié, d’amour et d’espoir.

Il est dommage que ce genre de film soit interprété comme un film pour enfants, bien qu’on ne puisse guère leur interdire un film aussi magique. Car je trouve que pour apprécier le calme et la sérénité que veux nous faire partager Goro Miyazaki, il est intéressant de bien prendre le temps de comprendre de scénario, de regarder les détail des images et d’analyser l’histoire en faisant la comparaison avec la société actuelle du Japon.

Le rythme du film peu être mal perçu car il n’y a pas de méchants, pas de situations rocambolesques ou d’effets spéciaux comme nous avons l’habitude d’en voir avec les américains. La simplicité de l’histoire amène à la détente et la multitude des détails, que d’ordinaire nous n’avons pas le temps de voir dans un film, nous propose un environnement de découverte très plaisant au regard. Intuitivement, j’ai été amené à observer chaque partie du décor : les étoiles dans le ciel, les couleurs des maisons… Et prendre le temps d’apprécier ce film comme un tableau de maître.

la-colline-aux-coquelicots2

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire