Final Fantasy XV

Salut les Geeks !

C’est après plus de 20h de jeu (merci les vacances de Noël) que je me décide enfin à vous livrer mon avis !

Fan de la licence depuis mon enfance (en débutant sur FF VII notament), j’avais des attentes particulières sur ce nouvel opus.
J’espérais vraiment retrouver les mêmes sensations que j’avais pu éprouver lors des opus précédents : une aventure grandiose, dépaysement, combats épiques, scènes touchantes et paradis visuel !
Final Fantasy XV pour moi a rempli ce contrat, avec une prise de risque supplémentaire.
Alors que le prince Noctis  part  à la rencontre de Lunafreya, grande Oracle et amie d’enfance avec laquelle il doit se marier pour des raisons politiques, le chaos prend forme.
Son royaume, Insomnia, est attaqué par l’Empire Niflheim.
Tenu pour mort et sans un sou en poche, « Noct » va alors entreprendre une longue quête initiatique lié à son sang royal.
Eos est un monde ouvert, que nous pouvons parcourir grâce à la superbe voiture royale « Regalia » (en conduite automatique ou manuelle, selon vos envies).
Le relief est varié : plage, montagne, désert, cratères, vallons…
Et les effets de lumière rendent ces paysages encore plus magiques !
Les différentes localités offrent de nombreuses quêtes et sont bien dispersées sur l’ensemble du territoire.
Ces quêtes sont, d’après moi, indispensables pour pex mais aussi remplir votre porte-monnaie (et oui, le prince n’a pas un sous en poche !).
Il vous faudra aussi devenir méthodique car vous serez régulièrement attaqué par des soldats, ou des démons si vous vous risquez à vous déplacer de nuit.
Vu le scénario, cela tient la route… Mais côté gameplay, cela peut aussi devenir frustrant.
J’ai abandonné bon nombre de quêtes annexes à cause de soldats (au niveau deux fois plus élevé que le mien) débarquant sur ma zone…
Les nombreux motels, caravanes ou hôtels,vous permettrons de vous reposer et gagner des bonus d’exp, moyennement quelques Gils.
En pleine nature, vous pourrez également camper avec vos potes, tout en vous délectant de la bonne popote préparée par Ignis, afin d’obtenir des bonus temporaires.
Mes craintes ? Le système de combat.
Il peut paraître assez bourrin au début mais il s’avère par la suite beaucoup plus tactique.
Le côté « action » rend les combats particulièrement excitants.
Et bien sûr, tout cela est améliorable en dépensant vos points de compétence.
Vous pourrez également concevoir vos sorts après avoir récolter les essences de magies élémentaires (feu, glace, foudre).

Les attaques magiques sont dévastatrices mais ont un temps de charge relativement important (bah oui, gagner en spammant ses sorts c’est pas fun…).

Je ne sais pas si je suis la seule à avoir cette impression mais parfois, et surtout quand on combat des monstres ENORMES, les mouvements de la caméra laissent à désirer…

Yoko Shimomura (Kingdom Hearts) s’aventure musicalement pour la première fois sur la saga Final Fantasy.
Et c’est une vraie réussite !
La narration porte des moments drôles, des révélations, des scènes émouvantes et des combats épiques…
Cela faisait longtemps que je n’avais pas autant « vibré » devant un FF !
Pour résumer, Square Enix a réussi à réconcilier les anciens fans avec la série, tout s’offrant à un nouveau public.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire