🎬 Star Wars Rogue One

Salut les Geeks !

Pour ceux qui me suivent depuis un moment, ce n’est pas une surprise : j’adooore Star Wars !
Il s’agit de la saga qui a bercé mon enfance, et je suis tombée raide dingue de cet univers dès le plus jeune âge.

J’attendais avec impatience la sortie de Rogue One, surtout depuis l’épisode 7 qui m’avait laissé un peu sur ma faim…

ALERTE SPOIL : lisez cet article après avoir vu le film !

 

Avec ce premier spin-off, Disney était très attendu au tournant.
Deux autres sont d’ailleurs en préparation, l’un sur Han Solo, l’autre reste encore inconnu.

Début du film : pas de générique défilant et ni la célèbre musique d’intro que nous connaissons tous.
Ce que j’ai apprécié : le film nous annonce dès le départ vouloir se différencier de la saga que nous connaissons et se présente comme un film à part entière.

Nous sommes en pleine période de l’Empire. Ayant étendu son pouvoir sur plusieurs planètes et tentant d’éliminer la Rébellion, l’Empire développe son arme ultime à même de détruire une planète entière: la fameuse Etoile de la Mort. Grâce à un message inattendu et inespéré, la Résistance entreprend alors de voler les plans de cette arme afin de la détruire.

Ce spin-off se situe donc entre l’épisode III et IV.
L’avantage ? C’est que les attentes sont moindres, puisque nous repartons sur une « nouvelle » histoire, et de nouveaux personnages…
Celui qui m’a le plus déçu ? Saw Guerrera, joué par Forrest Whitaker.
Je trouve ce personnage décevant et inachevé…
Il n’a pas grand intérêt dans le film et aurai dû être mieux et plus travailler, voir supprimer du scénario car là aussi… il est totalement dispensable.
Diego Luna, dans le film : Cassian, offre un jeu d’acteur sans émotions.
Certes, le personnage est voulu comme étant calme et froid, mais ce n’est pas pour autant qu’il doit être dépourvu de charisme…
(on est bien loin de notre bon vieux Han Solo…)
 
En revanche, j’ai beaucoup aimé le personnage de Chirrut.
Les Jedis n’étant pas les seuls à ressentir et se servir à bon escient de la force.
Et puis, il est plutôt badass !
L’histoire quant à elle est assez simple, et la durée du film (2h10) fait ressentir une certaine lassitude. Surtout durant la première partie du film.
Dans ce film, on s’intéresse au « petit peuple » et non à la princesse ou à l’élu, promis à de grands destins.
Ici, ce sont les hommes et femmes, jusque là anonymes, qui sont mis à l’honneur.
Quand Rogue One se concentre sur l’action et que l’on dépasse les grands et beaux discours : on entre dans des scènes de combat intergalactique et … ça envoie !
On aura jamais été aussi prêt de la rébellion et de cette guerre civile : la guerre des étoiles !
Dark Vador, sans une once d’humanité aux ordres de l’Empereur : ça fait vraiment plaisir à voir !
Il inspire la crainte; la peur, la terreur même ! Il est tout simplement cruel et impitoyable !
Et cela m’a plus que ravie !!!
(oui j’ai légèrement basculé du côté obscur…)
Il n’est pas tellement présent mais ces apparitions n’en que plus pertinentes et réjouissantes.
(Kylo Ren ne m’ayant absolument pas convaincue dans le dernier opus…)
 
Rogue One s’intégrera donc facilement dans l’imposant univers Star Wars. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire