Voyage

Salut les Geeks !


Lors de mes dernières vacances je suis allée à Rome et je me suis régalée !

Et pourtant … c’était pas gagné ! Et ce à cause de ma peur récente de l’avion !


J’ai découvert une super appli qui m’a aidée avant et pendant mon trajet.

Je vous la fait découvrir aujourd’hui, en espérant que cela puisse aider certains ! ^_^



Petite je n’avais pas peur de l’avion, j’adorai ça même !

Je le prenais régulièrement pour aller sur Bordeaux, chez ma sœur.


Lors de mon voyage au Japon, j’ai commencé à avoir quelques appréhensions…

C’était mon premier vol long courrier, et ça s’est superbement bien passé à l’aller comme au retour.


Depuis, je n’avais plus repris l’avion… Cela se compte donc en années !

Le contexte actuel n’aidant pas, j’ai réalisé que j’hésitais à réserver mon voyage par peur de prendre l’avion.


Je sais, c’est bête… Il suffit juste d’être au mauvais endroit au moment moment, et être dans l’avion n’augmente en rien le risque d’accident ou d’attentat.

Mais on a beau se dire qu’il s’agit du moyen de transport le plus sûr au monde : quand vous avez peur, les images telles que le 11 septembre et autres crash vous hantent.


Et puis, en faisant des recherches sur le net, j’ai trouvé de nombreux témoignages, dont plusieurs personnes qui avaient testé l’application FOFLY pour les aider à surmonter leur phobie.

 

 

En France, 30% de la population souffriraient de peur en avion (on se sent moins seuls d’un coup, n’est-ce-pas ?).


L’application Fofly propose aux aérodromophobes de gérer leur stress.


Qu’est-ce que la peur de l’avion ? D’où vient cette phobie ? Ou encore, que faire en cas de crise d’angoisse ? Tant de questions auxquelles l’application Fofly se propose de répondre.


Des cours et des conseils y sont donnés pour aider à surmonter l’angoisse provoquée par la peur d’un déplacement en avion. 

Fofly apporte une dimension psychologique : on y explique par exemple ce qu’est une attaque de panique, on y apprend également à faire un travail de relaxation et de respiration…



L’application s’articule autour de quatre parties : le côté technique (comment vole un avion…), une psychologique (comment surmonter l’angoisse…), une aide à la relaxation musicale et une dernière dédiée à un exercice de respiration.


Dans la partie technique, réalisée par Nicolas Coccolo (pilote professionnel), il est question de conseils et d’informations liés à l’aéronautique, qui peuvent rassurer quelques jours avant de prendre l’avion. 

La partie psychologique a été élaborée par Thierry Merle (psychologue spécialiste des thérapies comportementales et cognitives). 

Les musiques relaxantes ont été composées par Joëlle Génisson (musicothérapeute), . Quant à la dernière partie, celle-ci détaille un exercice qui a vocation à contrôler sa respiration. Une solution efficace pour réduire son rythme cardiaque, et par conséquent son angoisse.


Toutes les phases de vol sont abordées, des jours qui précèdent l’embarquement à l’atterrissage 


Cette application s’articule surtout autour de l’information.  

Elle permet de réduire la peur, mais ne la fait pas totalement disparaître

Fofly n’apporte aucune solution miracle mais permet d’atténuer une angoisse qui peut être très handicapante.





Mon expérience


Quelques jours avant le départ, j‘ai lu pas mal de fois les informations dédiées à l’aéronautique.

Cela rassure énormément de comprendre les mécanismes qui vont voler de lourd engin métallique dans les airs !

J’ai bien sûr évité autant que possible toutes les vidéos, films, et reportages catastrophes…

La veille, je vous avoue avoir très peu dormi…

Arrivée dans l’aéroport, le passage à la sécurité était un peu anxiogène.

Une fois dans le hall d’embarquement, j’ai essayé de penser à autre chose, j’ai appelé mes parents, je me suis mise à parler de tout et de rien…

Arrive le moment fatidique : il faut monter dans l’avion !

Une grande inspiration au moment du décollage, et une fois dans les airs un bon Disney sur mon téléphone et écouteurs dans les oreilles.

Enfin l’atterrissage : la délivrance !!!  ^_^

Tout s’est très bien passé, et je pense garder l’appli installée sur mon téléphone pour mon prochain voyage : en Islande !

J’espère que cet article vous a plu et pourra vous être utile !

A bientôt ! 

 

Sources : AlexGeekette.blogspot.fr

Facebook : Alex Geekette

Salut les Geeks !

Vous le savez : je suis une grande passionnée du Japon !

Ce pays et sa culture me collent dans la peau depuis mon enfance.

J’ai déjà eu l’occasion de m’y rendre et il me tarde de pouvoir y retourner (mon rêve étant même d’y vivre !).

Aujourd’hui nous partons à la découverte d’un village pas comme les autres dans la province de Miyagi !

 


Créé en 1990, cet incroyable village japonais abrite une centaine de renards (de 6 espèces différentes) en totale liberté.
On peut y admirer les renards roux, mais aussi des renards argentés, gris…
Pour les curieux et ceux qui auraient la chance de visiter le Japon, vous devrai vous rendre dans la province montagneuse de Miyagi (non loin de Shiroishi), pour pouvoir observer ces merveilleux animaux.





Plus qu’un village, il s’agit d’un parc animalier dans lequel les visiteurs peuvent se promener au milieu des animaux…
Les renards sont des animaux qui revêtent un caractère sacré au Japon et sont symbole de prospérité, c’est donc sans surprise qu’on y trouve également des statues et des temples en leur honneur.

Les renards présents sont ainsi habitués à la présence de l’Homme.

Tous cependant ne se laissent pas approcher, beaucoup aiment jouer ou se reposer au soleil, mais il ne faut pas oublier que ce sont des animaux sauvages… Donc aussi mignons qu’ils soient, mieux vaut ne pas essayer de les caresser.

Les animaux sont en pleine santé et ça se voit, ils vous frôlent sans peur, courent, se battent et ne sont absolument pas dérangés par les nombreuses présences humaines dans le parc.

Il est évidemment interdit de les toucher, il vous faudra faire attention à ne rien laisser traîner mais vous pourrez les approcher de très près pour les observer ou les prendre en photo. Un temple se trouve évidemment dans l’enclos et de nombreux endroits où les renards se reposent ou jouent rendent la visite agréable. 

Le clou du spectacle étant la plateforme pour nourrir les renards, où vous pouvez acheter un petit sachet de granulés à leur lancer. 

Une fois que les renards comprennent que vous allez les nourrir, c’est dans un concert de jappements qu’ils se rassemblent à proximité afin de pouvoir attraper au vol un morceau de nourriture.

 

La mission de l’établissement est de préserver les renards de cette façon en les soignant et leur évitant de retomber un malade. Le prix d’entrée (1000 yens) et l’achat de souvenirs vous permettra aussi de les aider dans cette mission de longue haleine, et vous pourrez également lire les nombreuses explications sur l’espèce et ses conditions de vie disséminés dans le village.

 





Ce village m’a rappelé la ville de Nara avec ses daims en liberté où j’avais justement passé une superbe journée !


J’espère que cet article vous a plu !

A bientôt pour de nouvelles aventures !!!