Jeux vidéo

Salut les Geeks !!!!

Et oui : encore une après-séance !

Il est vrai que je sors plus régulièrement de ma grotte pour aller au cinéma et cela ne va pas aller en s’arrangeant, avec prochainement dans les salles : Infinity War, Deadpool 2, Solo, Jurassic Wolrd Fallen Kingdom, les Animaux Fantastiques 2…

(et ce soir je vais voir Ready Player One… ^_^)

 

Aujourd’hui, je vais donc vous parler de Tomb Raider ! 

(et on ne reviendra pas sur celui de 2001 qui ne tient sa crédibilité que dans la magnifique plastique d’Angelina Jolie…)


Je n’ai pas joué aux derniers opus de la saga.

(Oui je sais ils sont excellents manifestement : Bouh ! Honte à moi !)

Ce qui m’a permis néanmoins d’aller visionner le film sans aucun préjugé ni aucune attente particulière (mise à part d’être moins pire que son prédécesseur).

 

Lara est un personnage avec du caractère mais reste quand même attachante.

On sent Alicia Vikander investie dans ce rôle (elle a dû aussi pousser de la fonte vu sa musculature parfaite).

Moi, jalouse ? Nan… 

(mince elle est mariée à Michael Fassbender : ouai carrément jalouse j’assume !)

Exit la Lara Croft froide et à la plastique de poupée barbie des premières versions.

Ici : pas de gros boobs, pas de gros plan sur les parties intimes de l’aventurière.

L’actrice est certes sexy, mais pas vulgaire.

 

 

J’ai toujours un peu peur en ce qui concerne le traitement des personnages féminins… 

Mais ici, nous avons à faire à une personnalité forte, tout juste ce qu’il faut.

Car, il faut bien l’admettre, la jeune Lara se fait lourdement malmener du début jusqu’à la fin du film et rien n’est facile pour elle.

Les scènes de combat sont donc réalistes.

Cette aventure servira donc d’initiation et finira par faire d’elle la guerrière et l’héroïne qu nous aimons tous.

Angelina Jolie incarnait Lara Croft, ici Alicia Vikander DEVIENT Lara Croft.

Les personnages secondaires sont peu nombreux et peu présents…

Le père de Lara, disparu, cela peut se comprendre.

Lu Ren, en revanche, méritait qu’on s’y attarde peut-être un peu plus.

Idem pour Mathias Vogel, le « méchant » de l’histoire, incarné Walton Goggins (ce nom ne vous dit rien ? Mais si… vous pouvez le retrouver dans Django Unchained, les 8 Salopards, le Labyrinthe, et prochainement dans Ant-man et la Guêpe).

Le film met en scène une aventure tout ce qu’il y a de plus basique.

Disons qu’il ne révolutionne pas le genre, mais reste efficace et sans prétentions.

 Il est toujours difficile d’adapter un jeu vidéo au cinéma, et beaucoup s’y sont cassé les dents… (Street Fighter, Prince of Persia…)

Pour moi, ce film reste un bon divertissement et une bonne adaptation, avec une suite probablement possible… ^_^

 

Alex Geekette / Facebook

Alex Geekette / Blog

Salut les Geeks !

J’espère que vous avez tous passé un excellent weekend au Hero Festival, pour ceux qui y étaient !

De notre côté, nous avons passé un excellent moment en votre compagnie et avons fait de formidables rencontres, comme à chaque convention.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Hero Festival c’est aussi … du Cosplay !

 

 

Mais aussi… des artistes et des personnalités !

 

Et … plein de Goodies ! ^_^

 

Retrouvez notre album complet sur notre page Facebook : ICI 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures !

 

Alex Geekette / Facebook

Alex Geekette / Blog

Un Festival qui met toute la ville de Toulon à l’heure du Jeu et de la fête pendant 3 jours. Des centaines d’animations, de tournois & découvertes pour tous les goûts et tous les âges !!!

Chaque année, le Palais Neptune et la ville de Toulon accueillent le Palais du Jeu et du Jouet !! Un rendez-vous incontournable pour tous les passionnés d’activités culturelles, ludiques et numériques à travers l’implication de dizaines de partenaires.

Un Festival Multi-Culturel pour toucher le plus grand nombre de visiteurs et permettre ainsi une rencontre familiale dans la région Paca.

 Pour en savoir plus : rendez vous le le site internet : www.palaisdujeuetdujouet-toulon.com

Le PJJ 2017 en Chiffres

  • Pour cette 3ème édition, éventement à atteint les 15.000 visiteurs !! Un chiffre clairement en augmentation par rapport à l’année passé avec seulement 9.000 entrée en 2016.
  • Un jury unique en France composé de plus de 600 enfants des écoles de Toulon Ils testent durant l’année 10 jeux et votent pour leur propre palmarès dont le prix est remis lors du festival.
  • 7 Espaces gratuits au cœur de la Ville : autour de gros jeux en bois et jeux de plateaux.
  • 550 enfants des centres de loisirs de Toulon ont participé au PJJ pour la journée intergénérationnelle avec des Seniors.
  • De 19h à 3h du matin !!! ce sont les horaires pour les couches tard qui aiment jouer aux jeux de société ou jeux de Rôle.

De nombreux Tournois

  • Tournoi de Bridge de la Rade 250 joueurs rassemblés pour l’occasion
  • Tournoi d’Echecs En parties rapides ou contre un maître d’échecs qui affrontera jusqu’à 16 adversaires en même temps !
  • Tournoi ‘’Joutes rôlistes du PJJ’’

Le Gymnase du port marchand pour les 2-8 ans

Les jeux vidéo sont devenus aujourd’hui un loisir incontournable. Lors de nos animations, c’est le moment de devenir une Star de la manette ou tout simplement (re)découvrir des consoles Retro-Gaming et Nouvelle Génération.

Avec Justice League animation, on vous propose de rencontrer des passionnés qui vous propose un accès Free-Play, sans inscription. Vous aimez le challenge ? Participez aux tournois et prouvez votre valeur. Envie de découverte ? Immergez-vous avec notre casque PS4 VR.

Des jeux adaptés à tous les âges et tous les goûts. Consultez notre Agenda ou demandez votre animation.

Salut les Geeks !

J’ai pensé que la légitimité de la place du jeu vidéo dans notre patrimoine culturel était un sujet intéressant !


Bien sûr on sait que pour nous, joueurs, la naissance de ce statut apporterai la reconnaissance sociale et la légitimité culturelle de leur pratique.

 Ce qui ne serai pas du luxe … surtout en ce moment où on a plutôt tendance à la diaboliser et à la rendre responsable de tous les maux …

(Mais c’est un autre débat >_<)

Pour les industriels, le statut d’objet culturel leur permettrai d’obtenir le soutien économique des pouvoirs publics, ce qui n’est pas négligeable et qui pourrai peut-être permettre d’améliorer la qualité des jeux, de baisser leur prix et les rendre plus accessibles à tous …
(oui là je suis dans le monde de « OUI-OUI », j’avais oublié la mondialisation, le libéralisme tout ça tout ça …).


En France, ça nous turlupine depuis un moment car des mouvements en faveur de la patrimonialisation du jeu vidéo existent depuis les années 1990.

Mais qu’elle est la définition de « patrimoine culturel » ?

On peut utiliser cette notion concernant les lieux, les objets et les pratiques sociales ou culturelles représentatives de nos générations contemporaines.

Les pratiques vidéo-ludiques en font-elle parties ?

Ma réponse (et ça n’engage que moi) est bien entendue …   OUI

En France, la dernière enquête menée sur les « Pratiques culturelles des Français » démontre que 36% déclarent avoir joué aux jeux vidéos au cours des 12 derniers mois.

On est forcé de reconnaître que le monde vidéo-ludique est bien ancré dans notre culture et n’est pas l’affaire que de quelques Geeks de 12 ans boutonneux (je vous assure, ce stéréotype revient assez souvent).
De plus, certaines activités jusqu’alors étrangères aux jeux, sont à présent impactées; la culture vidéo-ludique se diffusant également dans d’autres domaines comme le marketing, l’éducation ou la formation professionnelle…

Le jeu vidéo est aussi un moyen merveilleux de développer son imaginaire, de s’instruire ou même de développer son adresse.

C’est également une passion qui peut permettre à certains de trouver leur voies professionnelles à travers l’art (graphismes, scénario, musique…) et la technique (gameplay, programmation, développement…).

 Mais (et c’est le point le plus important à mon sens) …  COMMENT PROTÉGER ET TRANSMETTRE LA CULTURE VIDÉO-LUDIQUE ?
La protection du matériel et du logiciel sont aussi importantes l’une que l’autre, du fait que tous les jeux ont une durée de vie déterminée.
 Malheureusement les industriels eux n’ont pas l’air de se projeter dans la conservation de cette culture, en tout cas pour la plupart.

Le jeu vidéo est encore largement perçu comme un produit de consommation et non comme un bien culturel et les industriels sont en grande partie responsables.

 Je prends pour exemple NINTENDO qui a brûlé son stock de NES et de jeux neufs plutôt que d’en faire don à des organismes ou même à un musée.
 Je pense aussi que les éditeurs considèrent les jeux vidéos essentiellement comme un PRODUIT culturel, j’entends par là comme un objet de vente, de revenus

TAITO (un des leaders dans l’édition des jeux d’arcade), a détruit toutes les données de leurs premiers jeux … 

Quand ils ont voulu ressortir leurs grands classiques sur le XBOX LIVE (le rétro gaming connaissant un bon essor, c’est un bon moyen pour eux de se faire des pépètes n’est-ce-pas …), ils se sont retrouvés bien emmerdés … 

et COMBLE DU COMBLE, ils ont dû récupérer les codes sources des jeux auprès de versions piratées !!! 

Comme quoi le piratage, ce n’est pas si mal … (mais ça aussi c’est un autre sujet :p)

Il faut savoir qu »il existe des associations qui agissent en faveur de la préservation de notre culture.
MO5 est un association française spécialisée dans la préservation du patrimoine numérique.
Vous pouvez les retrouver ici : MO5 FACEBOOK  et MO5 site web

J’espère que cet article vous a plu !

A bientôt pour de nouvelles aventures !

 

Salut les Geeks !

Super Nintendo World, grand parc d’attractions qui devrai ouvrir ses portes en 2020 à Osaka, commence à dévoiler ses premiers visuels.

Parmi eux : des personnages animés et humains, ainsi qu’une scène géante qui servira vraisemblablement à l’organisation de spectacles live avec Mario en vedette.

Ce n’est plus un secret pour personne : Nintendo a conclu un partenariat avec Universal pour l’adaptation de l’univers de ses jeux en un mini parc d’attractions devant être hébergé par la chaîne américaine. 

Aujourd’hui, Nintendo et Universal en ont dévoilé un peu plus sur le sujet.

 

Récemment, une image dévoile les plans probables et l’architecture du prochain parc d’attractions. 

L’image n’est pas de très bonne qualité mais elle suffit à distinguer certaines attractions comme Mushroom Kingdom, Kirby’s Kids Playland, Zelda’s Kingdom, Donkey Kong Island, Princess Peach’s Castle et même un centre d’entraînement Pokémon. 

 

La construction du site, évaluée à plus de 50 milliards de yens (570 millions de dollars CA), sera achevée à temps pour le début des Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

 

AlexGeekette.blogspot.fr

Facebook : Alex Geekette

Salut les Geeks !

L’E3 2017 s’est tenu ce mois-ci et j’ai souhaité à travers cet article vous présenter les jeux qui ont particulièrement attirés mon attention.

Bien sûr la plupart dépendent de mes goûts ! ^_^
(désolée pour certains, mais vous ne retrouverez donc pas le prochain Call of Duty dans mes favoris :p)


Crash Bandicoot N.Sane

Comme beaucoup d’entre nous, j’ai grandi avec ce jeu !
Forcément, ce dernier va atterrir dans mon salon pour me rappeler les bons moments passés sur ma première Playstation !


Marvel vs. Capcom: Infinite (PC, PS4, Xbox One)

Un jeu de combat bien bourrin comme je les aime !
(j’adooore Miss Marvel !)


Star Wars Battlefront II (PC, PS4, Xbox One)

En bonne fan de Star Wars, bien sûr qu’il me tarde ce nouvel opus !
D’ailleurs, je ne suis pas trop FPS à la base…
Mais avec Star Wars ça devient tellement épique !
(je veux jouer Dark Maul !)



Call of Cthulhu (PC, PS4, Xbox One)

Une ambiance inquiétante et oppressante; tout comme l’oeuvre de Lovecraft !
Ce jeu me paraît fort bien intéressant ! ^_^
Dragon Ball FigherZ
LE trailer ORGASMIQUE de l’E3 !!!
Je  vais devenir totalement folle d’amour pour ce jeu !

Shadow of the Colossus Remaster
Que dire de plus à part : ça envoie du pâté !
 
Sea of Thieves (PC, Xbox One)
Un jeu « action-aventure » multijoueur et coopératif qui me semble assez sympa et original !
Formez un équipage avec vos amis pour parcourir et explorer un monde ouvert à bord d’un bateau pirate, chacun pouvant s’occuper des diverses tâches nécessaires (gouvernail, voiles, canons, etc). Vous pourrez accomplir des quêtes, accumuler des butins et s’engager dans des batailles avec d’autres équipages.
Sea of Thieves étant un jeu à monde partagé, un équipage rencontre régulièrement des adversaires au gré de ses aventures.
(attention aux rageux : et oui y’aura de la baston avec d’autres joueurs !)
 
 
 
 
Dissidia Final Fantasy NT
 
Fan de Final Fantasy, ce jeu de combat finira très certainement dans mon salon également ! ^_^
 
South Park: The Fractured but Whole (PC, PS4, Xbox One)
Un jeu South Park : on va forcement retrouver l’univers déjanté du dessin animé !
Le premier avait été particulièrement drôle et sympa, en espérant que celui-ci reste sur la même lignée.
Ma grosse déception : pas de nouvelles concernant le Remake de Final Fantasy VII…
Après avoir envoyé un trailer qui m’avait mise dans tous mes états (j’étais totalement hystérique derrière mon écran !!!), pour au final apprendre qu’il ne sortira certainement pas avant 2020…
Il a vraiment intérêt à envoyer du lourd vu comment il se fait attendre !
 
En attendant, j’ai bien peur qu’ils fassent un peu trop tirer FF XV en DLC médiocres… 
(l’épisode Gladiolus ne m’a pas du tout convaincue)
 
 
 
 
J’espère que cet article vous a plu !
Et vous ? Quels sont vos jeux favoris de cette dernière conférence  ?

La place de la femme dans l’univers des jeux vidéo : une vraie polémique !!!

 

Aujourd’hui, on remarque de plus en plus de journalistes, gameuses, joueuses professionnelles…

 

Mais la femme est-elle pour autant réellement intégrée dans cet univers ?
Le but de cet article n’est pas de tenir un discours féministe à deux balles mais d’essayer de comprendre justement pourquoi et comment notre communauté est malade  ?
Le problème commence dans l’industrie même du jeu vidéo.
Vous connaissez beaucoup d’icônes féminines qui ne soient pas niaises ou aux mensurations totalement exagérées ?
 Peach et Zelda : des princesses qu’il faut sauver à chaque nouvel opus …
Lara Croft; qui concrètement devrait avoir les bras de Stalone pour arriver à tirer avec un Uzi dans chaque main …
Mais ça serai beaucoup moins vendeur que ces gros roploplos actuels…  >_<
Et je ne parle même pas des personnages féminins dans les jeux de combat…
On se demande comment les tétons de Ivy (Soul Calibur) peuvent tenir en place vu le peu de tissu qui les recouvre … o_O
Et quand c’est pas les boobs, c’est carrément cul nu que certaines peuvent combattre (Cammy dans Street Fighter).

 

…………………………
La pub de Sony pour la lancement de la PS Vita … (oui je sais ça date et ça ne nous rajeunit pas !)
” Deux faces tactiles, deux fois plus de sensations”
Le sexe fait vendre, ce n’est pas un scoop …
Mais la PS Vita ne serait-elle destinée qu’aux hommes ?
Qu’en est-il de la population féminine qui apprécie les jeux vidéos et les consoles portables mais qui ne s’intéresse pas aux sensations liées à l’anatomie féminine ?
« Racoler pour vendre plus … « 
Dans les grandes conventions, impossible de ne pas remarquer les « Babes ».
Des jeunes filles à la plastique avantageuse en uniforme « ras la mounine » (pour rester polie),  afin d’attirer les mâles en rut.
Au delà du côté sexiste, c’est aussi insultant pour les visiteurs masculins qui viennent par passion et non pas pour se tripoter la nouille …
Les femmes qui sont là par expertise ou passion ? Elles sont parfois et malheureusement traitées comme des intruses.
Une journaliste du magazine Kotaku a témoigné de son passage à l’E3 (la plus importante convention pour l’industrie du jeu vidéo) : le responsable des relations publiques l’a prise de haut malgré son badge de journaliste.
« Mais vous, vous ne jouez pas vraiment, si ? »
Ils lui ont ôté les mains de la borne de test : « Je crois qu’il vaut mieux que je joue pour vous ».
Et ça ne s’arrête pas au milieu professionnel, je pense que beaucoup comme moi en ont déjà fait les frais …
Je ne compte même plus le nombre de fois où je suis rentrée dans un magasin spécialisé et où le vendeur m’a gentiment dirigée vers les Sims ou Animal Crossing …
Une de mes péripéties :  lors de l’achat du dernier Final Fantasy, le vendeur a de suite pensé que c’était pour mon homme…
Bien qu’il n’est pas été désagréable, ça ne l’a pas effleuré une seule seconde que je puisse jouer à des RPG…
Quelles solutions ?
Malheureusement je n’ai pas de remède miracle à la bêtise humaine …
Alors les filles, il nous reste qu’une seule chose à faire : enfoncer les portes qui restent fermées !
Soyons au-dessus des critiques sexistes et continuons d’être fières pour que les mentalités évoluent !
Échangeons nos idées et expériences, ouvrons des débats, le tout dans le respect bien entendu.
Et … Que la force soit avec nous ! ^_^

Les femmes utilisent leur personnalité et leurs compétences pour façonner le futur de l’eSport, tout autant que les hommes !

Même si les tournois féminins ont suscité la controverse, force est de constater que la création d’un environnement plus accueillant et stimulant ont eu des répercussions positives.

Les joueuses professionnelles développent leur communauté pour combattre la domination masculine et elles ont bien raison.


Seulement 5 % des joueurs professionnels sont des femmes, d’où la difficulté pour elles de participer à des compétions médiatisées mixtes.

Les femmes sont davantage entravées par le manque de visibilité et d’intégration que par le manque d’intérêt ou de compétences…

« Si nous voulons voir des femmes évoluer dans les compétitions au plus haut niveau, nous devons développer une communauté de soutien » (Morgan Romine, Frag Dolls)


Ce qui est l’essence même de Pink Ward, soit dit en passant ! 

Les tournois entièrement féminins font partie des initiatives pour que les femmes se sentent les bienvenues en compétition, et aident à inverser la tendance.

Ils créent des environnements favorables qui donnent aux professionnelles la visibilité dont elles ont besoin et leur permettent de démontrer leur passion pour la compétition.

S’il n’y a personne à qui vous pouvez vous identifier lors des compétitions, c’est très dur d’avoir envie de s’y mettre à son tour.
Si on ne voit personne qui nous ressemble : on peut difficilement se sentir la bienvenue et avoir envie de continuer une activité où on se sent un peu de trop…

Lorsqu’on leur demande à quel moment elles ont sérieusement envisagé la compétition, de nombreuses joueuses professionnelles indiquent que le déclic s’est produit en jouant avec d’autres filles dans le milieu de l’eSport. 

Les compétitions entièrement féminines offrent un répit aux femmes face aux abus de certains de leurs concurrents masculins (ou face au trolls qui peuplent internet…).

Lors d’un match mixte s’ajoute la pression de DEVOIR bien jouer, comme si elles avaient quelque chose de plus à prouver du fait de leur féminité…
Dans un bon environnement, les femmes peuvent ainsi se concentrer sur l’essentiel : JOUER !

Le streaming permet également de mettre en avant le fait qu’il existe des femmes dans l’eSport qui prennent le jeu très au sérieux et qui s’y investissent avec beaucoup d’effort.


Je rêve d’un monde idéal où tout le monde pourrait pratiquer l’activité qu’il souhaite sans avoir à souffrir de son appartenance à un genre ou autre distinction personnelle.
J’aimerai un jour ne voir que des compétitions mixtes dans le monde des jeux vidéo.

L’épanouissement des femmes dans l’eSport y permettra d’y arriver à terme très probablement ! (ou en tout cas je l’espère !)

 

Sources : PinkWard

Facebook : AlexGeekette

Salut les Geeks !

C’est après plus de 20h de jeu (merci les vacances de Noël) que je me décide enfin à vous livrer mon avis !

Fan de la licence depuis mon enfance (en débutant sur FF VII notament), j’avais des attentes particulières sur ce nouvel opus.
J’espérais vraiment retrouver les mêmes sensations que j’avais pu éprouver lors des opus précédents : une aventure grandiose, dépaysement, combats épiques, scènes touchantes et paradis visuel !
Final Fantasy XV pour moi a rempli ce contrat, avec une prise de risque supplémentaire.
Alors que le prince Noctis  part  à la rencontre de Lunafreya, grande Oracle et amie d’enfance avec laquelle il doit se marier pour des raisons politiques, le chaos prend forme.
Son royaume, Insomnia, est attaqué par l’Empire Niflheim.
Tenu pour mort et sans un sou en poche, « Noct » va alors entreprendre une longue quête initiatique lié à son sang royal.
Eos est un monde ouvert, que nous pouvons parcourir grâce à la superbe voiture royale « Regalia » (en conduite automatique ou manuelle, selon vos envies).
Le relief est varié : plage, montagne, désert, cratères, vallons…
Et les effets de lumière rendent ces paysages encore plus magiques !
Les différentes localités offrent de nombreuses quêtes et sont bien dispersées sur l’ensemble du territoire.
Ces quêtes sont, d’après moi, indispensables pour pex mais aussi remplir votre porte-monnaie (et oui, le prince n’a pas un sous en poche !).
Il vous faudra aussi devenir méthodique car vous serez régulièrement attaqué par des soldats, ou des démons si vous vous risquez à vous déplacer de nuit.
Vu le scénario, cela tient la route… Mais côté gameplay, cela peut aussi devenir frustrant.
J’ai abandonné bon nombre de quêtes annexes à cause de soldats (au niveau deux fois plus élevé que le mien) débarquant sur ma zone…
Les nombreux motels, caravanes ou hôtels,vous permettrons de vous reposer et gagner des bonus d’exp, moyennement quelques Gils.
En pleine nature, vous pourrez également camper avec vos potes, tout en vous délectant de la bonne popote préparée par Ignis, afin d’obtenir des bonus temporaires.
Mes craintes ? Le système de combat.
Il peut paraître assez bourrin au début mais il s’avère par la suite beaucoup plus tactique.
Le côté « action » rend les combats particulièrement excitants.
Et bien sûr, tout cela est améliorable en dépensant vos points de compétence.
Vous pourrez également concevoir vos sorts après avoir récolter les essences de magies élémentaires (feu, glace, foudre).

Les attaques magiques sont dévastatrices mais ont un temps de charge relativement important (bah oui, gagner en spammant ses sorts c’est pas fun…).

Je ne sais pas si je suis la seule à avoir cette impression mais parfois, et surtout quand on combat des monstres ENORMES, les mouvements de la caméra laissent à désirer…

Yoko Shimomura (Kingdom Hearts) s’aventure musicalement pour la première fois sur la saga Final Fantasy.
Et c’est une vraie réussite !
La narration porte des moments drôles, des révélations, des scènes émouvantes et des combats épiques…
Cela faisait longtemps que je n’avais pas autant « vibré » devant un FF !
Pour résumer, Square Enix a réussi à réconcilier les anciens fans avec la série, tout s’offrant à un nouveau public.