Japon

Salut les Geeks !

A partir de ce soir nous entamons les fêtes de fin d’année ! ^_^

Et comme tout le monde, j’ai  préparé ma liste au Père Noël !

 

Un voyage au Japon (oui rien que ça !)

Cela fait trop longtemps que je n’y suis pas allée… Et cela me manque terriblement !

J’espère pouvoir y retourner avec mon club de Judo en 2019, car il n’y a rien de mieux que d’allier entraînements et visites au Pays du Soleil Levant ! 

Cela nous a permis la dernière fois de rencontrer des personnes merveilleuses ! ^_^

 

 

Une virée à Disneyland ! (déjà plus abordable)

Parce que je ne m’en lasse jamais…

Et puis dans moins de 3 mois je fête mes 30 ans … et je suis toujours une grande enfant !

 

 

Ma cuisine déborde de mug mais… Celui-ci est tellement trop chou !

Et puis la Belle et la Bête est juste mon Disney préféré… (non je ne me cherche pas d’excuses, pas du tout…)

 

 

Un moule à Onigiri tellement trop kawaii ! ^_^

(disponible chez Sakura-Bento)

 

 

 

Un nouveau téléphone : et pourquoi pas le Samsung A5 2017 ?!

(un des meilleurs rapports qualité-prix)

Le mien est littéralement en pls … 🙁

 

 

L’Edition Collector de Dragon Ball Fighter Z !

Il est déjà en rupture de stock alors que le jeu ne sort que dans un mois… mais on peut toujours rêver.

 

 

Battlefront II : oui honte à moi, je ne l’ai pas encore…

Je suis tellement nulle sur les fps, mais je me tape tellement de fous rires avec mes potes ! :p

 

 

La Figurine Pop / Wonder Woman : je la trouve particulièrement jolie et bien détaillée.

 

 

Oui, j’ai un gros coup de cœur pour ce personnage féminin ! 😉

La bague Wonder Woman, réalisée par « Nous sommes des Héros » est juste SUBLIME !

Toute leur collection dédiée à Dc Comics est hyper cool, je vous invite à y faire un tour sur leur site.

 

 

J’ai flashé sur cette toile, réalisée par « Poils de Martre ».

J’en ai déjà une à l’effigie de Iron Man, qui je suis sûre qu’il serai ravi de trouver une Miss Marvel à ses côtes ! 😀

 

Ceux qui me suivent le savent déjà : je suis une fan inconditionnelle de Sailor Moon !

Le sceptre collector « Neo Queen Serenity » de Bandai a conquis mon cœur !

 

 

Et enfin : j’aimerai bien tester l’Atelier de la Basket !

Cette boutique permet de redonner une nouvelle vie à vos vieilles baskets mais également de les customiser !

Je tenterai bien un custom Final Fantasy ! 😉 

Et vous ? qu’avez-vous demandé pour Noël ?

Je vous souhaite de passer de très bonnes fêtes, entourés des personnes qui vous sont chères ! 

 

Alex Geekette / Facebook

Alex Geekette / Blog

 

 

Salut les Geeks !

 Ca y est, c’est le printemps ! Le temps se réchauffe, on commence à organiser des pique-niques, des barbeucs…

En tout cas à Marseille on peut se le permettre (désolé pour les amis parisiens ou du Nord ^^)

 Au Japon on célèbre pendant cette période le HANAMI !
 Mais qu’est-ce-que c’est ???

 

La coutume japonaise veut qu’aux premières floraisons des cerisiers, on vienne en apprécier la beauté.

 Le hanami (littéralement, « regarder les fleurs ») est une coutume traditionnelle japonaise.
Lors de la floraison des cerisiers (« sakura »), les Japonais viennent dans les parcs apprécier la beauté des fleurs.
La pratique du hanami est vieille de plusieurs siècles.

On considérait alors la floraison des cerisiers comme annonciatrice de la saison de plantation du riz et des offrandes étaient déposées aux pieds des arbres. 

 De nos jours, le hanami est toujours fêté au Japon, mais se résume souvent à un pique-nique organisé en famille ou entre amis sous les cerisiers en fleurs.





Je rêve de retourner au Japon pendant cette période, (avec également l’ascension du Mont Fuji) !!!

Les sakura ont toujours été un symbole de beauté éphémère au Japon et est étroitement associé aux samouraïs.

La vie était considérée comme belle et courte, telle une fleur de cerisier.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les sakura étaient un symbole servant à motiver le peuple japonais. Les pilotes nippons le peignaient sur les flancs de leur avion avant de partir pour une mission suicide, en tant que symbole de beauté et de nature éphémère. 

Le gouvernement encourageait les Japonais à croire que l’âme des soldats morts au combat se réincarnait en fleurs de cerisier. 

Aujourd’hui encore, les militaires et les policiers utilisent ces fleurs comme emblèmes, drapeaux et insignes.

 Je prévois également un tatouage où j’intégrerai des fleurs de cerisiers, pour ce qu’elles symbolisent et pour mon attachement au Japon et à sa culture.

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Mata ne (またね) ! ^_^

Sources : AlexGeekette.blogspot.fr

Facebook : Alex Geekette

Salut les Geeks !

Vous le savez : je suis une grande passionnée du Japon !

Ce pays et sa culture me collent dans la peau depuis mon enfance.

J’ai déjà eu l’occasion de m’y rendre et il me tarde de pouvoir y retourner (mon rêve étant même d’y vivre !).

Aujourd’hui nous partons à la découverte d’un village pas comme les autres dans la province de Miyagi !

 


Créé en 1990, cet incroyable village japonais abrite une centaine de renards (de 6 espèces différentes) en totale liberté.
On peut y admirer les renards roux, mais aussi des renards argentés, gris…
Pour les curieux et ceux qui auraient la chance de visiter le Japon, vous devrai vous rendre dans la province montagneuse de Miyagi (non loin de Shiroishi), pour pouvoir observer ces merveilleux animaux.





Plus qu’un village, il s’agit d’un parc animalier dans lequel les visiteurs peuvent se promener au milieu des animaux…
Les renards sont des animaux qui revêtent un caractère sacré au Japon et sont symbole de prospérité, c’est donc sans surprise qu’on y trouve également des statues et des temples en leur honneur.

Les renards présents sont ainsi habitués à la présence de l’Homme.

Tous cependant ne se laissent pas approcher, beaucoup aiment jouer ou se reposer au soleil, mais il ne faut pas oublier que ce sont des animaux sauvages… Donc aussi mignons qu’ils soient, mieux vaut ne pas essayer de les caresser.

Les animaux sont en pleine santé et ça se voit, ils vous frôlent sans peur, courent, se battent et ne sont absolument pas dérangés par les nombreuses présences humaines dans le parc.

Il est évidemment interdit de les toucher, il vous faudra faire attention à ne rien laisser traîner mais vous pourrez les approcher de très près pour les observer ou les prendre en photo. Un temple se trouve évidemment dans l’enclos et de nombreux endroits où les renards se reposent ou jouent rendent la visite agréable. 

Le clou du spectacle étant la plateforme pour nourrir les renards, où vous pouvez acheter un petit sachet de granulés à leur lancer. 

Une fois que les renards comprennent que vous allez les nourrir, c’est dans un concert de jappements qu’ils se rassemblent à proximité afin de pouvoir attraper au vol un morceau de nourriture.

 

La mission de l’établissement est de préserver les renards de cette façon en les soignant et leur évitant de retomber un malade. Le prix d’entrée (1000 yens) et l’achat de souvenirs vous permettra aussi de les aider dans cette mission de longue haleine, et vous pourrez également lire les nombreuses explications sur l’espèce et ses conditions de vie disséminés dans le village.

 





Ce village m’a rappelé la ville de Nara avec ses daims en liberté où j’avais justement passé une superbe journée !


J’espère que cet article vous a plu !

A bientôt pour de nouvelles aventures !!!

 

 

Salut les Geeks !

Je ne le dirai jamais assez : je suis folle d’amour pour le pays du soleil levant !

Et s’il y a bien quelque chose qui m’attriste, c’est que le grand public résume bien trop souvent sa gastronomie aux sushis…

C’est en allant chez Ko Ishi, sous les conseils de Nicolas de la boutique Sakura Bentô, que j’ai trouvé mon bonheur !



Lors de mon voyage, à Osaka, j’ai dégusté une spécialité que moi-même je ne connaissais que très peu et que l’on aperçoit de temps à temps dans certains mangas : l’okonomiyaki. Et qu’est-ce-que c’est bon ! 

Quand je suis revenue en France j’ai tenté d’en trouver mais aucun des restaurants japonais que je connaissais n’en proposaient…

Je me suis résignée à les faire « maison », mais rien n’y fait : impossible d’égaler ce que j’ai pu manger au Japon !

Ko Ishi a fait mon bonheur !



 


Christophe, le patron (à la fois au service et à la cuisine en même temps), a été formé au Japon.

Le restaurant certes n’est pas bien grand et il vaut mieux réserver ou arriver un peu tôt, mais cela donne un côté cosy, chaleureux.

Un restaurant sans chichi mais à a déco efficace qui me plonge dans tout ce que j’adore (les mangas notamment :p).

 Les plats sont préparés derrière le comptoir, avec des produits frais et à la minute.

J’apprécie particulièrement cette proximité et simplicité.




L’ Okonomiyaki est une crêpe japonaise faîte à base d’œuf, de farine de blé, et de dashi, auxquels on rajoute du chou blanc.

Cette pâte est ensuite cuite sur la plaque chauffante avec divers ingrédients.
A la fin de la cuisson, la crêpe est recouverte de plusieurs garnitures dont de la mayonnaise et de la sauce Okonomi.

Chez Ko Ishi, vous pourrez déguster votre okonomiyaki avec du fromage, du poulpe, du poulet, du porc, des crevettes, ou des légumes (amis végétariens je pense à vous !).

 Les Takoyaki sont une spécialité d’Ōsaka, se présentant sous forme de boulettes contenant des morceaux de poulpe, cuites en moule, comme les gaufres.

En général, les takoyaki sont vendus dans les échoppes donnant sur la rue pour être emporté ou consommé à l’extérieur.

Je m’en rappelle en avoir trouvé à Kyoto pour le Gion Matsuri et j’avais déjà adoré !

Vous vous régalerez sans vous ruiner ! Le rapport qualité/prix est juste dingue.

Okonomiyaki : entre 8 à 9 euros

Takoyaki : 4 à 5,50 euros

Karaage (beignets de poulet) : 6 euros

… et bien d’autres spécialités encore vous attendent ! 

Et quel plaisir d’avoir pu déguster une de mes bières japonaises préférées ! 
Mangez le Japon autrement et foncez chez Ko Ishi !
25 rue sainte 13001 Marseille

12963766_262848130716565_8155194954474713662_n

 

Salut les Geeks !
Un nouvel article pour vous parler d’une boutique que j’ai découvert à Marseille et où j’ai eu un coup de cœur total !

Je suis amoureuse du Japon depuis mon enfance !
Et mon voyage ainsi que ma traversée de ce pays a été et restera un des meilleurs souvenirs de ma vie !
J’espère pouvoir y retourner très bientôt !

Quand j’ai découvert Sakura-Bentō, cette boutique en ville, j’ai retrouvé tout ce qui me plaisait au Japon !

La boutique a été créée par un couple franco-japonais.
Ayant vécu des années au Japon, Nicolas et Lina ont décidé de revenir s’installer en France.
Au Japon, le couple importait des produits provençaux et faisait découvrir nos produits et notre culture aux japonais.

A Marseille, ils nous font le plaisir de nous faire (re) découvrir le Japon à travers des produits authentiques et directement importés du pays du soleil levant.
La plupart des produits sont importés en direct auprès des fabricants japonais, sans intermédiaires, ce qui permet de trouver des produits originaux et de qualité à bas coût.

13938279_325509634450414_7947487858148708117_o

 

La boutique est très agréable et lumineuse.

 

14237528_10208474821000311_5846035833602290459_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14212826_10208474820440297_1816604239412471504_n

 

Les boîtes Bentô sont très pratiques mais surtout magnifiques !

14202618_10208474859561275_6665568403152612947_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14238313_10208474819960285_2993331780950201842_n

11143184_106452563022790_8667062184525200717_n

12248097_199982780336434_5009415458448131381_o

Les bols et les tasses sont superbes !
J’ai craqué sur les bols en bois avec un joli petit lapinou.
Je pense que cela fera parti de mes prochains achats ! ^_^
14237506_10208474819760280_8084751070094963676_n
Les baguettes sont juste trop belles !
14199649_10208474858401246_3036577555717184703_n
Alerte kawaii !!!
Je trouve ces « repose-baguettes » juste trop choux !!! ^_^
14192178_10208474858601251_3518804454034884707_n

Des Manekineko de toutes les couleurs ! ^_^

14237476_10208474859121264_1248281958727043254_n

Les tissus japonais et le papier pour « origami » sont trop beaux !

14199162_10208474858801256_17561806314382626_n

Je trouve le carnet de note « lapinou » trop mignon
(oui je suis dans ma période « j’aime les lapins » lol)

Je termine le mien et je me rue dessus dès ma prochaine visite ! ^_^

14233264_10208474859321269_6846245764931290508_n

J’avais déjà aperçu cet arbre magique sur internet.
Je le trouve très original et très joli.

(idéal pour moi qui n’ai pas la main verte :p )

11887520_164704457197600_7660609326843654534_o

11898942_164703637197682_9048580205524150985_n

11892004_164703730531006_4920022246757520520_n

11954795_164703750531004_2066655994282642872_n

 

 

 

Mes achats !

Une boîte Bentô que j’adore !
J’y embarque tous les matins mon repas du midi pour le travail !

14192074_10208475975829181_2566497846108339990_n

14199708_10208475976149189_2677993904131942010_n

14238282_10208475976829206_8728803640989739411_n

Une boîte à thé que je trouve magnifique !
D’ailleurs j’y ai tout de suite stocké mon thé noir à la maison ^_^

On ne le voit pas assez sur les photos, mais il y a pleins de reflets, ce qui fait tout le charme de cette boîte.

14202688_10208475975389170_2204529527061596486_n

14232576_10208475975069162_5948414688011951760_n

 

Des baguettes Usagi (« lapin » en japonais) !
(et aussi le prénom de Sailor Moon dans la version originale)

Quand je suis tombée dessus je m’en suis tout de suite emparée !

14212806_10208475977669227_7801013368358244975_n

14264839_10208475978229241_3259198422591078158_n

J’y suis retournée une seconde fois pour faire découvrir la boutique à un ami.

Nous avons été accueilli par Lina et son grand sourire.

J’ai échangé quelques mots en japonais avec elle, mais j’ai tellement perdu …
Promis je vais dépoussiérer et reprendre mes cours sérieusement dès que j’ai plus de temps libre !

Elle est vraiment adorable et nous a offert un joli origami ^_^

 

14237649_10208476192154589_7984113279619223187_n

14258156_10208474819280268_1634182869218215516_o

Sakura-Bentô / 97 Rue Breteuil (13006 Marseille).

Pour ceux qui ne sont pas de la région, pas de panique !
Vous pouvez retrouver tous les jolis articles de Sakura-Bentô sur leur site : ICI

N’hésitez pas à suivre leur page Facebook : ICI

 

 

Quand on parle de Hiroshima et de Nagasaki, on pense à l’horreur qu »on connu ses habitants en août 1945.
Ce jour où la lâcheté des hommes a été fatale à des centaines de milliers de personnes …
Sans compter ceux morts de leurs blessures où ayant développé maladies et cancers suite aux radiations.

Le 6 août 1945, les habitants d’Hiroshima – déjà éreintés par plusieurs mois de pénurie alimentaire et de misère sociale – ont reçu l’ordre de détruire leurs maisons afin de prévenir une éventuelle propagation d’un incendie en cas de bombardement. Seulement, sur place, personne n’est préparé pour faire face à une catastrophe de cette ampleur, surtout aussi rapidement et violemment.

A 8h15, un bombardier américain surnommé « Enola Gay » survole la ville, transportant avec lui la première bombe atomique « Little Boy ».
A son bord, Paul Tibbets, un pilote confirmé à qui l’Etat-major étasunien a confié la délicate tâche d’exterminer une métropole. La mission est un « succès » ; la bombe est lâchée, comme prévue, et souffle les maisons – conçues en bois et en papier. Au sol, des milliers de civils japonais sont tués sur le coup, désintégrés par la puissance de la détonation.

Quelques « chanceux » s’en sortent, par miracle, mais presque personne n’est intact. Des dizaines de milliers de cadavres brûlent au milieu des gravas encore fumant ; les survivants prennent pour la plupart l’apparence de zombies égarés, la peau en lambeaux et les chairs à vif. Ceux qui peuvent encore bouger essayent partir loin de la zone de frappe, mais aux alentours, aucune aide, aucun secours ne les attend : ils sont livrés à eux mêmes, parqués dans un charnier à ciel ouvert, bloqués par des militaires qui les empêchent de s’enfuir. Les jours passent, les blessés continuent de succomber à leurs plaies ; les forts sont faibles et les faibles sont morts.

72 heures après « Little Boy », la ville de Kokura (plus à l’Est) était choisie comme cible.
Après plusieurs vols au-dessus de cette commune, les nuages étaient trop présents pour permettre le largage de « Fat Boy » (la seconde bombe) dans de bonnes conditions.
L’Amérique décide alors de changer ses plans et de se diriger vers Nagasaki.
Côté « Amerloques », les journaux se félicitent du succès de ses missions.
Pendant ce temps, au Japon, la presse passent sous silence la véritable nature des explosions.

Ces deux bombes sont restées longtemps un sujet tabou au pays du soleil levant…

Le Japon avait de toute façon déjà perdu la guerre et s’apprêtait à négocier.

Les objectifs de Truman étaient donc de tester l’efficacité de la bombe et devancer les Russes dans la course à l’armement.
Suite aux deux bombes, les Américains font des études scientifiques mais ne soignent personne.
Le quotidien des irradiés est occulté : considérés comme des pestiférés, ils doivent subir l’emprise rapace des mafias japonaises et la désagrégation des rapports humains.
Dans le même temps, aux États-Unis, une propagande gouvernementale massive tente de rendre populaire le recours au nucléaire.
Par la mise à feu et le largage d’une bombe à la puissance équivalant à 13 000 tonnes de TNT, les Etats-Unis viennent de bouleverser les lois de la guerre, abolissant des siècles de domination de la poudre à canon sur les champs de bataille pour ouvrir la terrifiante ère de l’atome.
Une ère dominée par une arme tellement écrasante que la décision de son usage devient plus politique que stratégique…
« Désormais il nous faut choisir entre le suicide collectif ou l’utilisation intelligente des conquêtes scientifiques. »
(Albert Camus)
« Un coup de tonnerre (…) qui nous révéla que nous étions de petits êtres blasphémateurs qui avaient osé toucher aux forces jusqu’alors réservées au Tout-Puissant.» 
(Thomas Farrelm)
« A partir de maintenant, nous sommes tous des fils de pute. » 
(Kenneth Bainbridge, directeur du test de la première bombe atomique au Nouveau-Mexique)
 
« Je suis devenu la mort, le destructeur des mondes » 
(Oppenheimer)
« Le musée de la bombe me stupéfia. On a beau le savoir, les détails de l’affaire dépassent l’imagination. Les choses y sont présentées avec une efficacité qui confine à la poésie : on parle de ce train  qui, le 6 août 1945, longeait la côté en direction d’Hiroshima, y conduisant, entre autres, des travailleurs du matin. Les voyageurs regardaient mollement la ville par les fénêtres des wagons. Ensuite, le train entra dans un tunnel et, quand il en sortit, les travailleurs virement qu’il n’y avait plus d’Hiroshima ».
 
« En me promenant dans les rues de cette ville de province, je pensais que la dignité japonaise trouvait ici son illustration la plus frappante. Rien, absolument rien, ne suggérait une ville martyre. Il me sembla que, dans n’importe quel autre pays, une monstruosité de cette ampleur eût été exploitée… Le capital de victimisation, trésor de tant de peuples, n’existait pas à Hiroshima. »
(« Ni d’ève, ni d’Adam », Amélie Nothomb)


Source : AlexGeekette.blogspot.fr

Facebook : Alex Geekette

 Salut les Geeks !!!

Je suis une passionnée du Japon pour ceux qui ne le savent pas encore !
Culture, apprentissage de la langue (ça fait 8 ans que je m’y suis mise), et aussi … la nourriture !

Et depuis que je suis allée dans ce pays merveilleux, mon addiction ne s’est pas arrangée…
Je ne peux malheureusement pas y retourner tous les ans.

Nostalgique, j’ai besoin d’une cure de « Japan Food » de temps en temps, et je passe commande sur le site CANDY-SAN.

Il y a tellement de choix on a envie de TOUT PRENDRE …
Du coup, pour éviter de me retrouver avec un panier à 200 euros, j’ai opté pour le « Pack cadeau » à 18 euros !
Dans un joli sac japonais en tissu (4 coloris au choix: bleu, rose, rouge, vert) on découvre un assortiment de délicieux chocolats typiques du Japon.
Chaque pack cadeau comprend une petite surprise « Made in Japan » et les frais de port sont offerts ! ^_^
Ce que j’ai préféré dans le pack :

Les bonbons « Happy Nikukyu » à la fraise qui sont juste so KAWAII avec leur forme de  petites pattes de chats !!! ^_^

 

« Koala no Machi »  fraise/vanille : des biscuits trop mignons et super bons sans être trop écoeurants !

Les chocolats « Bit » : fraise, amande, et amande / crunch.

Au début pas convaincue par le packaging  …
J’avais des appréhensions sur le mélange fraise/chocolat mais finalement c’est devenu mon préféré ! :p

Ne pouvant me contenter de ce pack, j’ai pris encore 2/3 bricoles en supplément qui ne m’ont pas déçue !

 

Kit Kat « Thé vert / Sakura » : OMFG !  J’aime j’aime j’aime !!!

Mini-bonbons Hello Kitty : des petits en forme de coeur dans une adorable boîte refermable, édition spéciale pour le 40ème anniversaire d’Hello Kiity …

Impossible pour moi de ne pas craquer !!! 😀

On finit sur une note salé sur des plats qui ont fait parti de mon quotidien lors de mon séjour au Japon …
 Un bon RAMEN et des YAKISOBA !!!
Bien sûr c’est meilleur « fait maison », mais quand j’ai la flemme de les faire moi-même je me régale !!!
RAMEN NISSIN

sauce soja

YAKISOBA NISSIN
UFO BIG

En tout, frais de port inclus, j’en ai eu pour une trentaine d’euros.

Si vous voulez passer commande ca se passe ici : CANDY-SAN

N’OUBLIEZ PAS LE CODE PARRAINAGE POUR OBTENIR – 5% SUR VOTRE COMMANDE
31819703
 
Un petit coucou de DJANGO qui s’est empressé de rentrer dans le carton de livraison une fois vidé …

Placez un carton vide… attendez 2 secondes et vous verrez un chat « pop » dedans !!! ^_^

A bientôt pour de nouvelles aventures gourmandes !

Si ça vous intéresse, je pourrais peut-être même entamer une rubrique « recettes nippones » et partager avec vous des astuces pour réaliser de bons petits plats japonais ! 

Source : AlexGeekette.blogspot.fr
Facebook : AlexGeekette