Halcya

Comment j’ai adopté un dragon est un jeu de dés pour raconter des aventures extraordinaires, drôles… et carrément magiques ! Signé Yves Hirschfeld & Fabien Bleuze, le Dragon complète la série initiée par « Comment j’ai adopté un gnou », avec 9 nouveaux dés et 120 thèmes fantastiques et décalés :

Avec ma licorne chez le vétérinaire / Comment j’ai réveillé la Belle au Bois dormant / Hier, j’ai reçu la famille Cannibale / Quand j’étais réparateur(trice) de balais de sorcières…

C’est simple : les joueurs désignent un narrateur qui choisit son thème en prenant une carte et en jetant les deux dés numérotés. S’il fait 2 et 1, il aura le choix entre les thème 12 ou 21.

Le narrateur prend le dé blanc et les 5 dés colorés, placés du plus clair au plus foncé. Ils vont l’aider à rythmer son récit avec des mots de transition comme  Un beau jour  /  En plus  Quand soudain  Coup de bol  /  Et comme par magie . Le narrateur lance le dé jaune, invente la suite de la phrase et poursuit en jetant les dés suivants l’un après l’autre. Seule exception : le dé blanc, qu’il peut lancer quand il veut pour rebondir avec les onomatopées Et là, Paf  /  Couic  /  Nooon  /  Hmmm…  /  Grrr  ou  Tin, tin, tiiin ! 

Mais attention, à tout moment, les autres joueurs peuvent lancer le dé noir (max. 3 fois) pour pimenter l’histoire en cours :  J’adore ce passage !  /  T’as pas eu trop peur ?  /  Tu veux mon avis ?  / Ah bon ? Pourquoi ?  /  Et ton chien dans tout ça ? /  Tu peux le prouver ?  

Le narrateur doit alors répondre avant de poursuivre son histoire.

Exemple d’histoire imaginée avec le Dragon

Thème choisi par le narrateur : La princesse qui puait des pieds

  Tout le monde pense   …que les princesses se marient toujours avec le Prince charmant. 

  En réalité   …c’est pas toujours comme ça. Parfois un simple détail peut tout faire rater.

  En tout cas   …c’est ce qui est arrivé à la Princesse des fleurs. Un jour, elle a invité le Prince des chouquettes à la piscine…

 _ joueur 2 : Ah bon ? Pourquoi ?

_ narrateur : Parce que ça faisait une semaine que sa douche était cassée !

  Ni une, ni deux   …elle a voulu mettre son maillot. Elle enleva sa robe, sa couronne et ses chaussures…

 Et là, couic  le Prince tomba dans les pommes, asphyxié par l’odeur qui émanait des pantoufles de verre de la belle…

_ joueur 3 : Tu peux le prouver ?

_ narrateur : Bien sûr, tu tapes « Prince des Chouquettes » sur Internet et tu verras qu’il a failli mourir !

C’est ainsi que   …depuis ce jour, la Princesse des Fleurs est appelée la Princesse qui pue des pieds !

Bonne ambiance, bonnes nouvelles

A l’issue d’un tour, le narrateur lance quoi qu’il arrive un dé numéroté pour s’auto-attribuer de 1 à 6 points. En fonction du résultat et de l’histoire, les autres joueurs peuvent l’inviter à jeter le deuxième de numéroté pour qu’il augmente son score… La victoire finale a-t-elle un sens? Demandez au Dragon son avis ! L’essentiel est que vous allez surtout passer de très bons moments à raconter des histoires loufoques avec ce jeu insolite !

Vous pouvez mariez le Gnou et le Dragon ! Le principe de ces jeux est identique, mais chaque boite contient 9 dés et 120 thèmes différents que vous pouvez combiner à volonté : utiliser le dé blanc du Dragon avec le Gnou, raconter un thème du Gnou avec les dés du Dragon, tenter une histoire avec 14 dés colorés et 2 dés noirs, etc. Autre point commun de nos bêtes préférées : leurs origines écologiques et leurs destins recyclables, avec  un contenu 100% bois et carton, réalisé en Bavière. Youpi Planète !

Avis d’Halcya

Enfin un jeu qui fait travailler l’imagination plutôt que de se la jouer stratégie !!! Nous avons animé Comment j’ai adopté un dragon lors de nos festivals et le partage intergénérationnel est là !! les enfants se prêtent au jeu autant que les adultes. Notre dernière partie à finit en cacahuète totale et un fou rire inénarrable. Le fun du jeu dépends seulement de votre capacité d’imagination, parfois les dés aident vraiment beaucoup à continuer lorsqu’on est bloqué.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises

Comment j’ai adopté un dragon, disponible aux édition Le droit de Perdre

Depuis plusieurs mois, nous avons accepté de venir animer pour l’association Archipel basée aux Milles, au Sud d’Aix-En-Provence. Cette demande a été faite par Anaïs dans le cadre de ses études pour devenir Responsable de structure d’accueil et d’animation pour les enfants et adolescents. Dès la première prise de contact, Anaïs a su se montrer très professionnelle et agréable. L’organisation ne s’est pas faite dans l’urgence et nous avons pu discuter à l’avance des modalités de notre venue.

Le jour J, nous avons très bien été accueillis par l’équipe d’animateurs sur place. Anaïs a été très prévenante en nous proposant cafés et boissons fraiches, ainsi que de l’aide pour installer le matériel. Durant toute l’animation, nous avons été ravis de ne pas avoir à jouer la « garderie ». Les animateurs d’Archipel ont participé aux activités et ont encadré les jeunes pour que l’après-midi se déroule dans les meilleures conditions.

Animations proposées :

  • 1 borne d’arcade type Bartop avec des centaines de jeux retro-gaming
  • PS4 avec le jeu Gang Beast, jeu multi-joueurs.
  • Game Cube avec Mario Tennis et Smash Bross (4 joueurs)
  • DreamCast avec SoulCalibur (2 joueurs)
  • Un espace réalité virtuelle

Lors de notre départ, toute l’équipe, ainsi que les jeunes se sont montré reconnaissant. Certains parents ont même pu profiter d’un instant de partage sur des consoles retro proposées par notre association.

Nous remercions l’association Archipel pour leur accueil et Anaïs pour nous avoir permis de passer un bon après-midi. Nous serons ravi de proposer d’autres animations que ce soit pour la structure ou bien concernant d’autres projets d’études.

 

Plus d’informations sur l’association Archipel :

Site internet : www.asso-archipel.com

Depuis des années, 20 ans d’après les dires, se déroule le festival de la BD «  Des Calanques et des Bulles » à Marseille. C’est dans un cadre idyllique entre les montagnes dans l’établissement KEDGE que se retrouvent les passionnés de bandes dessinées, comics et autres illustrations.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, ciel et plein air

Des milliers d’ouvrages, certains plus anciens que d’autres. Des collectionneurs à la recherche de la perle rare. Ou bien des familles qui souhaitent faire découvrir les plaisirs de la lecture à leurs enfants. Ce festival s’adresse aussi aux jeunes illustrateurs qui sont venus présenter leur projet pour avoir l’approbation de leurs ainés.

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, assisL’image contient peut-être : 1 personne, barbe

Au-delà de l’effervescence du hall principal où étaient rassemblé les libraires, plus loin, dans le second hall, les animations.

 

Les Comics ont été brillamment représentés par l’association Comics Team Marseille. Les membres nous ont proposé un quizz spécial Marvel/DC/Star Wars dans la salle de conférence. Même si le public manquait, nous avons bien rigolé.

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes

L’univers du Cosplay a été exposé par Freedom Cosplay avec du maquillage et pixel art.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises et intérieur

Il y avait aussi un stand d’origamis, très apprécié, même si perso, je n’ai encore jamais eu la patience de faire de tels pliages.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises

Nos animations JLA

Callé dans le second Hall Justice League Animation a animé des jeux de société tout public avec entre autres des jeux de l’édition « Le droit de Perdre » ou encore Imaginarium et Azul, fraichement sortis, déjà acheté. Mais surtout de belles parties de loup garou.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assisesL’image contient peut-être : 1 personne, assis, chaussures, table, salon et intérieur

Non loin de là, un espace jeux vidéo qui proposait quelques consoles retro et bornes pour le plus grands plaisir des enfants, mais aussi des parents.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises, table et intérieurL’image contient peut-être : 2 personnes

Un espace découverte des dessins de Milael’s artwork.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises

Mais aussi un peu de jeux de rôle.

L’image contient peut-être : 2 personnes, intérieur

 

L’avis d’Halcya

Un week-end agréable, une belle averse en fin d’après-midi le dimanche qui permet de rafraichir l’air. Dans l’ensemble, même si ce festival atypique de par son emplacement très éloigné de la ville, la fréquentation a été nettement meilleur le dimanche. Ce qui n’était pas attendu par la plupart des exposants/artistes, déjà frustré samedi matin par des grèves des cheminots qui en ont empêché beaucoup d’être présents à l’ouverture. Certains ne sont dont pas revenu car le déplacement engendre des coûts à amortir par des ventes quasiment inexistante dès le premier jour.

L’image contient peut-être : 12 personnes, intérieur

Pourtant, l’équipe d’étudiant de KEDGE a permis à tous les exposants d’être présent au moins en milieu de journée. Les membres du staff ont été aux petits soins en proposant café et gâteaux. Nous avons eu de très bons contacts avec Nelly et Léo. L’organisation s’est faite longtemps à l’avance, ce qui nous a permis de nous rencontrer en amont et de discuter de notre venue.

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, nourriture

Toute l’équipe a passé un très bon week-end. Nous avons pu aussi profiter entre nous d’un festival familial sans se mettre la pression tout en faisant découvrir nos activités au public des villes alentours. Festival à renouveler l’année prochaine avec plaisir.

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes, personnes assises

VOIR L’ALBUM PHOTOS COMPLET

Débrouille-toi est un jeu coopératif signé Hilko Drude, qui combine merveilleusement déduction, humour et imagination ! 

Contenu : 55 missions + 110 outils + 1 sticker MacGivrette + 1 carte score Aventuriers + 1 règle

 

Un jeu d’équipe où…

Vous formez, tous ensemble, les Aventuriers de l’Extrême, une équipe capable de réaliser des missions méga-super-importantes (« Voyager sur Mars », « Braquer une banque », « Ouvrir une noix de coco »…) avec des outils pourtant improbables : tapis volant, armure de chevalier, diamant, perruque… Seulement voilà, votre réputation fait de l’ombre à la star mondiale de la débrouille, MacGivrette, qui vous met au défi ! Serez-vous à la hauteur ?

…chacun fait ce qu’il peut !

MacGivrette sait que votre point faible est – comme dans toute équipe – qu’il y en a toujours un(e) qui est au courant de rien… Ce joueur parmi vous s’appelle l’ignare et le défi dure jusqu’à ce que chacun ait joué au moins une fois ce rôle. Donc, le voisin du premier ignare pioche plusieurs cartes Mission (entre 2 et 5, selon la difficulté) et montre la dernière mission piochée à tous… sauf à l’ignare ! Votre objectif : amener l’ignare à retrouver cette mission grâce au choix des outils…

 

Association d’idées surprenantes

L’ignare prend la base du jeu avec les deux piles d’outils, faces visibles. Il choisit un des deux outils et demande à son voisin s’il est utile pour la mission. Si c’est « Oui », l’outil est validé et posé au centre. Mais, si c’est « Non. », MacGivrette remporte l’outil (dans le couvercle) et gagne immédiatement 1 point !Ainsi, le but est de dire « Oui. » le plus souvent possible, même à des outils vraiment saugrenus, pourvu que cela aide l’ignare à les associer à la bonne mission ! 

Intonation et communication non-verbale

L’ignare poursuit son tour en testant un nouvel outil auprès du coéquipier suivant. Seul le coéquipier auquel l’ignare s’adresse peut répondre, et uniquement par « Oui. » ou « Non. ». Mais, il peut jouer avec l’intonation et dire « OUIIII ! », « Hmmmmoui… », « NON ! NON ! »… selon l’intérêt de l’outil pour la mission. De même, les autres joueurs peuvent influencer ce coéquipier en s’exprimant avec les mains ou la tête. Ces nuances sont autant d’indices précieux pour l’ignare ! 

 

Un zeste de délire narratif !

Le tour de l’ignare se termine dès qu’il a exactement 4 outils validés. Il doit alors identifier la mission à réaliser ! Bien sûr, s’il se trompe, MacGivrette remporte encore des points, et s’il devine la bonne mission, les Aventuriers peuvent en marquer… Surtout, votre équipe peut enfin révéler comment elle se débrouille avec chacun des outils pour accomplir la mission… Plus votre explication sera digne de votre réputation extrême, plus vous aurez de points bonus ! (Pour les détails comptables, parcourez la règle avec les liens à droite.)

 

Pour l’éternité et aussi un peu pour la Terre 🙂 

A l’issue du défi, comptez vos points d’Aventuriers et ceux de MacGivrette pour voir qui sort en tête, mais n’oubliez pas que vous avez le droit de perdre, car MacGivrette est prête à faire de ce défi une épique battle, c’est-à-dire que les scores de chaque partie sont cumulés jusqu’à ce qu’au bout de 13 parties, la légende puisse définitivement être écrite ! Et, si vous n’avez pas marqué durablement l’histoire de votre empreinte, alors Youpi Planète ! Consolez-vous avec l’éco-conception de ce jeu en matériaux 100% recyclables et fabriqué à 100% chez nos voisins, en Bavière.

Avis d’Halcya

Bien sur que c’est n’importe quoi !!! j’ai du partir dans l’espace avec un tracteur, une culotte, de la choucroute et une tapette à mouches !!! Bon ok, après on à pas trop compris les règles et au diable les points. Mais quelle rigolade !!!

Débrouille toi, un jeu disponible chez l’édition : Le droit de Perdre

Mang’azur, est ce que ça vaut le déplacement ?

Encore une fois cette année, le Mang’azur a frappé !! Des animations sur tout le Palais Neptune. De haut en bas, des découvertes aux saveurs de l’Asie et de la culture Japonaise.

Une organisation rigoureuse pour promouvoir la culture japonaise de manière accessible et ludique tant pour les plus jeunes que pour les plus grands.

Du jeu de société, aux stands de nourriture Nipponnes, en passant par des jeux vidéo. Ce festival est un grand rassemblement qui s’adresse non seulement aux passionnés mais aussi ceux qui souhaitent en savoir plus sur toute cette culture qui nous attire de plus en plus.

Un festival qui ne se veut pas que commercial, ou alors juste un peu pour que ce soit rentable et attrayant. De nombreux artistes ont répondu présents pour des dédicaces ou des shows sur la scène de l’auditorium. Parmi eux, les Cosplayers, mais aussi des dessinateurs, illustrateur et jeune artistes plein de talents.

L’image contient peut-être : 1 personne

L’image contient peut-être : 3 personnes, plein airL’image contient peut-être : 1 personne, boissonL’image contient peut-être : 1 personne, sourit

Aucun texte alternatif disponible.

Mang’azur, c’est aussi de très belle rencontre. Des startups qui profitent du festival pour faire connaitre leur activité. C’est le cas de Kanukipon, jeune média d’information qui a pour projet de valoriser l’échange et la visibilité des petites et moyennes communautés, associations, clubs ou groupes qui ont pour but de faire partager leurs passions et créations au maximum, au travers d’un ensemble de plateformes (réseaux sociaux, youtube, sites web,…) qui pourra servir de vitrine à leurs contenus. De plus, un futur site web fournira des actualités et informations diverses et variées autour de la culture d’aujourd’hui (jeux vidéo, animés, musique, bonnes adresses près de chez vous…)

Notre interview par Kanukipon :

Alors OUI, ça vaut le déplacement !!! Vous aurez peut-être surement beaucoup d’attente à l’entrée, mais une scène extérieur avec des animateurs survolté ont été là pour faire patienter le public et leur permettre de profiter d’un temps magnifique en s’amusant.

 

Qui organise ?

L’association Amitiés Franco-Japonaises (AFJ) fondée le 9 Mars 2004 organise régulièrement le festival du Mang’azur pour les passionnés ainsi que des après-midi dédiées à la découverte des aspects de la culture nippone.

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, gros plan

une des nombreux bénévoles dont je n’ai pas retenue les noms, merci à eux !!! 🙂

La page : https://www.facebook.com/afj.toulon

 

Notre participation avec Justice League Animation

Au rez-de-chaussée, nous avons été pris d’assaut sur les jeux de société, très appréciés par beaucoup de visiteurs. Pour avons proposé entre autres River Dragon en version géante, Kanagawa, King of Tokyo… Les animateurs, toujours autant passionné pour expliquer les règles, même dans un environnement pas toujours très calme.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises et intérieur

Au troisième étage, une partie encore bien moins calme, notre stand d’animations jeux vidéo. Uniquement composé de consoles retro-gaming. Une petite nouvelle a fait son apparition durant le week-end, accueillons, la DreamCast !!!

L’image contient peut-être : une personne ou plus et écran

Et pour finir avec le plus « bruyant » les animations scéniques proposées par l’équipe de Pandanim’. Des quizz et blind-tests inédits. Une concours de « n’oubliez pas les paroles » avec une participante vraiment adorable.

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout et plein air

Toute l’équipe a eu plaisir à animer sur un festival familial d’une telle notoriété. Rendez-vous l’année prochaine Mang’azur !!

 

Voir l’album photo complet

Ouvert en septembre 2007, le Pôle culturel Jean-Claude-Izzo rassemble dans un grand bâtiment en verre de 2 000 m2 une médiathèque, une galerie d’expositions, une Maison de la musique et les archives municipales.

 

 

L’intérieur du Pôle culturel est agréable, clair, meublé d’étagères de métal et verre en harmonie avec le bâtiment, de chauffeuses confortables et d’un mobilier spécifique et coloré pour l’espace des tout-petits.

 

La médiathèque permet la consultation de plus de 13 000 livres, romans, documentaires, CD, DVD, cédéroms, répartis en cinq espaces thématiques : actualités (presse, nouveautés, Internet et multimédia), adulte, jeunesse (avec un emplacement dédié à la petite enfance et une salle du conte), BD, enfin cinéma et musique.

À disposition : salle de travail, salle d’auto-formation, ordinateurs, imprimante et photocopieuse.

Offrir un accès à la culture pour tous est un objectif poursuivi avec détermination. C’est pourquoi le service Culture et Animations a été créé afin de mettre en œuvre une politique culturelle en collaboration avec des partenaires privilégiés.

 

Que du plaisir !!! c’est les mots qui me viennent à l’esprit en voulant vous parler de cette soirée. Dans un premier temps, la médiathèque est exceptionnelle. Une structure très bien pensée pour accueillir un large public. Le bâtiment dispose d’un ascenseur, ce qui facilite grandement l’accès aux personnes qui en ont besoin. Des salles lumineuses, réparties sur les différents thèmes des ouvrages proposés.

La salle qui nous a été accordée se situe au deuxième étage à côté d’une très belle exposition sur les arts du cirque.

Nous avons proposé jusqu’à 22h une animation rétro-Gaming avec 2 bornes d’arcades et 4 consoles, ainsi qu’une petites histoires sur l’évolution des consoles à travers le temps.

Nous tenons à remercier l’équipe et en particulier Elodie qui nous a permis de faire partager notre passion le temps d’une soirée.

Les Questions de merde spécial Geek, signées Marcus & Mathias Lavorel, vous invitent à explorer votre fantaisie… Dans cette édition, Lumineuses ou Obscures seront vos réponses de Jedi !

 

Le principe : répondree aux questions du meneur, puis, selon son avis – et le résultat du dé déconneur – faire grimper votre pixel dans le château du Boss jusqu’à aller le défier du boss !

Chaque joueur démarre l’aventure des Questions de merde spécial Geek avec un Jedi et un pixel. Un meneur est désigné et lit une question, par exemple : « Yoda, il sent quoi ? Comme odeur, je veux dire… ». Les joueurs inventent leurs réponses : « La vieille andouillette », « Le PAIC Citron », « L’alcool et la clope », « Le jet d’ail ! », etc.

 

Après chaque réponse, le meneur place le Jedi du joueur dans un Tourbillomètre, soit sur une case Lumineuse, soit sur une case Obscure… sachant qu’une réponse obscure peut être très réussie, voire à mourir de rire… mais obscure quoi ! Puis, le meneur lance le dé déconneur pour déterminer la case gagnante… Le champion du tour fait grimper son pixel dans le château du Boss.

Enfin, le joueur dont le pixel atteint en premier le dernier étage remporte la partie et affronte le Boss en répondant seul à 3 dernières QdM, telles que :

« Comment faire rentrer Hulk dans une Twingo ? »

« Qu’y a-t-il vraiment dans la potion magique d’Astérix ? »

« On en a marre des zombies et des extra-terrestres. Qui sont nos nouveaux ennemis ».

Son titre honorifique dépendra de ses dernières réponses. Alors, finirez-vous « Reine des Dragons » ou « Grand Pétouillou qui paye sa tournée » ?

 

Jeu fabriqué en Allemagne, avec des matériaux recyclables : Jedis et pixels en bois, cartes et plateau en papier/carton.

Avis d’Halcya

Prouve que t’es geek mais pas seulement !!! Ce jeu est destiné à tous. Ce n’est pas un jeu type Trivial poursuite où tu dois user de tes connaissances, mais plutôt d’inventer les réponses les plus loufoques, ou pas, ça dépends de ton degré d’humour et d’imagination. Encore un jeu fun à jouer avec les enfants qui eux ne manque pas d’imagination et qui gagne plus souvent que les adultes !!

Questions de merde spécial Geek disponible aux édition Le Droit de Perdre

Même en étant présente qu’une demie journée, j’ai pu apprécier un cadre convivial, une ambiance chaleureuse. Bien que la salle polyvalente soit à l’extérieur de la ville (Agroparc) un grand parking permet de se garer juste devant l’entrée. Bien plus pratique de notre participation à la nuit du jeu il y a 2 ans où le local était en plein centre-ville.

Dès l’entrée, j’ai été surprise par la mise en place de la sécurité. C’est vrai que maintenant, les organisateurs doivent obligatoirement faire ouvrir les sacs aux visiteurs pour garantir la sécurité de leur festival. Les vigiles sont aussi présents à l’intérieur du festival, c’est quand même bien rassurant.

Une longue allée intérieure dispose de l’accueil avec sa tombola très bien fournie et de la buvette proposant de nombreuses collations. Accueil tenu par des bénévoles, tous en t-shirt jaune, une manière de garder une neutralité entre les différentes associations présentes. Personnellement, je n’approuve pas, sauf si ces dernières auraient été mises en avant d’une manière différente, ce qui n’a pas été le cas.

Une salle annexe a été mise à disposition pour les tout-petits. Des jeux de construction adaptés à leurs âges pour jouer en toute sécurité tout en garantissant la tranquillité des plus grands dans la salle principale. Bien entendu, l’association n’est pas responsable des enfants durant le festival, les parents sont dont tenus de les surveiller, ce qui est quand même logique, mais pas pour tous. Heureusement que le staff a été très réactif lorsqu’un enfant s’est perdu. Une annonce au micro et le tour était réglé. L’autre salle était réservée pour la boutique partenaire La Diagonale du Fou.

Une espace très agréable en ce bel après-midi de printemps, un extérieur accolé à la salle, coté buvette. J’ai pu y découvrir le jeu de la Cochonnaille« Entre sport et jeu, la cochonnaille est avant tout la garantie de passer un agréable moment avec d’autres humains ». Une sorte de pétanque avec des boules carrées et des règles légèrement différentes. Mais surtout une histoire bien à lui. « C’est un fait : les cochons adorent les glands. Mais ce qu’ils désirent avant tout, c’est le dernier gland à la mode, toujours plus frais, plus croustillant ». Qu’il était agréable de flâner dehors et de profiter du beau temps… mais attention au coup de soleil !!

Le centre des animations était dans la grande salle unique. Je retrouve le plaisir d’un accès illimité aux jeux, comme à Istres ou Grenoble, sans devoir changer de salle et chercher constamment le secteur qui me plait. Passer d’un espace familial à un espace de jeu expert, en passant par une découverte de nouveau jeu en avant-première présenté par leur créateur.

Les jeux que j’ai testés :

Evolution

Katana

Pour finir, une scène malheureusement non exploitée d’où j’ai pris quelques photos.

Malgré le peu de temps que j’y ai passé, je me suis bien amusée et j’ai fait la connaissance de personnes dévouées et remarquablement agréables. Je ne doute pas d’y retourner l’année prochaine sur le week-end entier cette fois.

Nourrissez vos espèces et faites-les évoluer !

Notre planète est peuplée de plus d’un million d’espèces animales différentes. La théorie de l’évolution tente d’expliquer les causes d’une aussi incroyable biodiversité́.

Charles Darwin a basé sa théorie de l’évolution sur le principe de la sélection naturelle. Il y expose que les animaux les plus adaptés à survivre dans un environnement donné sont ceux qui seront les plus à même de transmettre leurs gènes. Au fil de milliers de générations qui se sont succédé, ce simple fait a conduit à la variété́ d’espèces que nous observons aujourd’hui sur notre belle planète.

Dans Evolution, les joueurs font évoluer leurs espèces en leur donnant des traits génétiques qui leur permettront de survivre dans un écosystème en perpétuelle transformation. La nourriture est rare et les carnivores rodent. Vos choix détermineront le sort des espèces du monde : certaines survivront, quelques-unes prospéreront, tandis que d’autres disparaîtront de la surface du globe.

Résultat de recherche d'images pour "extinction dinosaures humour"

Jeu de gestion simple où un joueur peut amasser jusqu’à 3 espèces animales sur une même biosphère pour cumuler leurs pouvoirs et se défendre, ou attaquer d’autres espères pour ainsi survivre à la dure loi de la chaîne alimentaire à l’époque des dinosaures.

Dans l’ensemble, le jeu est très joli. Les petites plaquettes de biosphère, au design très épuré, réversibles en horizontale ou verticale permettent aux joueurs de choisir le sens de lecture. Les pions en bois aux couleurs naturelles vert ou marron pour la taille et la population du groupe d’animaux affecté à la biosphère. Pas de plateau de jeu, juste une jolie petite mare en carton qui accueillera la nourriture des herbivores représentée par des jetons cartonnés. Jetons réversibles également pour représenter la nourriture des carnivores. Mais surtout, de mignonnes petites pochettes pour la récolte de notre nourriture, points de victoire qui seront décomptés à la fin. Le jeu est donc principalement basé sur des cartes qui représentent les différentes espèces à garder le plus longtemps en vie.

Résultat de recherche d'images pour "evolution jeu"

Avec autant d’espèces, on s’attend à des règles compliquées. Détrompez-vous, le principe est très simple, c’est la stratégie que vous allez employer qui va faire de vous un survivant ou une espèce en voie de disparition.

Image associée

Nous avons joué à 6 joueurs, le jeu est donc simultané. Chacun effectue les différentes phases en même temps. Lors de la phase de nourriture, tout se jouera sur votre capacité à avoir habilement combiné pouvoirs des espèces choisies et sa taille lors de la phase précédente. Mais attention, si vous n’avez pas réussis à nourrir toute votre biosphère, sa population disparaît progressivement, jusqu’à l’extinction !!

Le comptage des points est simple, à chaque tour, les pions nourriture sont déposés dans le sachet et comptés à la fin de la 4ème manche, fin de la partie. Celui qui en a récolté le plus a gagné.

Funforge

Jeu, pourtant annoncé à partir de 12 ans, peut être proposé à des enfants à partir de 8 ans si déjà initié et capable de se concentrer sur une partie pouvant durer environ 45 minutes. Evolution permet de comprendre la difficulté pour les petites espèces à survivre seules mais surtout à respecter l’équilibre de la biosphère, car durant notre partie, le grand nombre de carnivores nous a conduites à leur extinction de manière très prématurée.

Un magnifique jeu proposé par les éditions FUNFORGE

Lire les règle

Résultat de recherche d'images pour "takenoko panda"

Il y a bien longtemps, l’empereur de Chine offrit à l’empereur du Japon un grand panda, symbole de paix. Votre délicate mission est de prendre soin de l’animal en lui aménageant une bambouseraie.

Vous allez cultiver des parcelles de terrain, les irriguer et y faire pousser du bambou. Mais attention à l’animal sacré et à son goût immodéré pour les tiges croquantes.

Takenoko est un jeu de société créé en 2011 par Antoine Bauza et co-édité par Bombyx et Matagot.
Le mot japonais « takenoko » signifie « pousse de bambou ». Takenoko a remporté l’As d’or Jeu de l’année 2012.

Le jeu se joue de 2 à 4 joueurs, à partir de 8 ans, pour des parties d’environ 45 minutes.

Résultat de recherche d'images pour "takenoko"

Takenoko vu par Halcya

Takenoko est un jeu destiné autant aux enfants qu’aux adultes. Un peu de stratégie sans pour autant être militaire. En plus c’est super mignon ces petites figurines, ces petites plaquettes cartonnées et ces petits jetons en bois. Le matériel est de qualité.

Le principe est simple, les joueurs choisissent tour à tour leurs 2 actions, en fonction des missions à effectuer, après avoir subit (ou pas) les effets de la météo. Faire manger le panda, demander au jardinier de faire pousser les bambous, rajouter une parcelle, irriguer la parcelle (si non rien ne pousse) ou encore tirer d’autres cartes de mission.

Résultat de recherche d'images pour "takenoko cartes mission"

La partie finie tout simplement lorsque d’un joueur remplit le nombre de mission imposées en fonction du nombre de joueurs. Il remporte ainsi les faveurs de l’Empereur. Mais attention, la partie n’est pas gagnée pour autant !! la partie continue pour finir le tour et c’est le joueur qui aura le plus de points de remporte la partie !!

L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes souriantes, personnes assises

Takenoko existe également en version géante, possédée par l’association. Son extension Takenoko Chibi rajoute quelques subtilités aux règles de base.

Vous pourrez trouver la version de base à partir de 32€ sur Philibert quand à la version géante, elle coûte 169€.

https://youtu.be/QZP7nZDA9uQ

Vidéo par Ludovox