Après-Séance : Death Note / by Netflix

Salut les Geeks …


J’annonce la couleur de suite : J’AI DÉTESTE !

Je ne me rappelle plus la dernière fois où je me suis autant énervée devant un film…


Ci-dessous, ma critique afin de vous expliquer ce qui m’a déplu…


ALERTE SPOIL


Si vous n’avez pas vu ce film : vous n’avez rien loupé !

Mais si vous voulez quand même le voir, revenez sur cet article une fois le film visionné.

 

Si je prend ce film comme une adaptation du manga : je peux dire que Netflix a chié sur l’oeuvre originale !

Si je le prends comme un film à part entière, inspiré du manga : je le trouve nul à chier !

Passons aux arguments…

 


Les personnages

 

Yagami Raito : un lycéen évoluant dans un milieu assez aisé, plus intelligent que la moyenne, assez populaire … Bref il n’a pas à se plaindre le garçon !

Et pourtant, malgré sa vie plutôt confortable, il vrille totalement au contact de la Death Note.

Ce qui montre que CHACUN d’entre nous peut devenir mauvais en pensant faire le bien…

Tout le monde peut s »identifier au personnage.

Nous perdons justement notre empathie pour le personnage au fur et à mesure que l’utilisation du cahier n’est plus motivé que par égoïsme et narcissisme.


Dans le film : il a fallu lui coller une vie de merde (un père flic à la carrière ratée, une mère tuée par un truand…)…

Comme s’il fallait justifier obligatoirement le caractère malsain de son utilisation de la Death Note.

C’est tellement cliché et facile : la vengeance du faible sur les méchants…

 




L : dans le manga il est le premier et le seul pendant très longtemps à pouvoir tenir tête à Kira.

Il est marginal, surdouée, et s’ensuit un véritable combat « mindgame »entre lui et Yagami Raito.


Dans le film : je n’ai aucun soucis avec le fait que le personnage soit incarné par un afro-américain et à ce titre je n’ai pas compris le scandale qui en découle.

Le film se passe aux Etats-Unis, et au contraire si cela peut permettre de révéler certains talents pourquoi pas.

Mais il ne suffit pas d’emprunter les mimiques de L pour rendre le personnage intéressant…

Ça manque clairement de fond, je peux même dire : que L soit là ou pas dans le film, ça ne change pas grand chose.

 




Ryuku : un Shinigami (une sorte de Dieu/Ange de la mort en japonais) qui s’ennuie et laisse tomber son outil de travail : la Death Note, dans le monde des humains.

Il est totalement neutre et n’est là qu’en tant que spectateur des agissements du nouveau propriétaire du carnet, balançant quelques informations liées à ce dernier au compte gouttes et quand il le juge nécessaire.


Dans le film : la voix VF j’en parle même pas tellement je la trouve vomitive, le timbre ne colle pas au personnage.

Willem Dafoe, en revanche, prête bien sa voix dans la version originale : bon casting, aucun soucis.

Mais aucune intervention pertinente et juste quelques ricanements dans un coin sombre…

 

 


Misa : amoureuse de Kira, Raito l’utilise et la manipule pour arriver à ses fins.

Mia, dans le film : une c*******, profiteuse, qui incite Light à faire des conneries.

Elle joue le rôle de fouteuse de merde, point barre…

 

 

 

 

Le scénario

L ne fournit aucunes explications à ses déductions, ce qui enlève tout intérêt à l’intrigue…

A aucun moment il ne met en danger Kira, même lorsqu’il rencontre Light et lui avoue son identité.

A la fin, il perd totalement l’aspect détective et essaie de foncer sur Light avec une voiture…

On réinvente le personnage, et on passe totalement à côté de tout ce qu’il a d’intéressant.


Watari : Light le contrôle et le tue en notant juste son prénom.

WTF ! 

Que ce soit dans le manga comme dans le film, il faut connaître la vraie identité (Nom/Prénom) et le visage de la personne pour pouvoir l’atteindre.

Et là, juste « Watari », ça passe. Totale incohérence…


Dialogue entre Light et le Shinigami :

« Attention Ryuku ! si tu m’emmerdes trop, je vais marquer ton nom dans le cahier !

– Tu peux toujours essayer mais personne n’est allé plus loin que la deuxième lettre… »

SAUF que dans une des premières scènes du film, Light lit une phrase « méfie toi de Ryuku »…

Ok le fim s’auto-contredit…


Bon je ne vais pas m’attarder sur les scènes trash inutiles…

On sait plus si on est dans un mauvais film d’horreur pour ado ou dans une enquête.

 

 

CONCLUSION

Ce n »est pas grave si cela ne suit pas le manga à la lettre.

Je ne suis absolument pas contre la démarche d’une adaptation et de prendre des libertés, au contraire je salue cette initiative.

Mais dans ces cas là : gardez l’esprit et ce qu’il y a de bien dans l’oeuvre originale !


Le côté enquête et duel psychologique est totalement foiré.

Le questionnement sur le principe de la justice est à peine abordé et est résumé à « il tue des gens, c’est pas bien, il faut l’arrêter ».


Le film ne propose rien d’original: je le résume en un « Destination Finale », le cahier en plus…


Pourquoi ce film ? 

Rendre hommage au manga ? -> Non, ils sont totalement passés à côté.

Pour faire un film orignal inspiré de l’oeuvre ? -> Rien d’intéressant ne se dégage du film.


Et rien de ce qui faisait le charme de l’oeuvre de base n’a été gardé :pas de mindgame, pas de questionnement éthique.




Et vous ? Vous l’avez vu ?

N’hésitez pas à donner votre avis en commentant cet article.

Et si vous avez aimé : expliquez moi pourquoi … ?

 

 

Sources : AlexGeekette.blogspot.fr

Facebook : Alex Geekette

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire